Murs et murmures

Samedi 18 juin à 20h00, église Saint Denis de Jouy-le-Comte, Parmain (Val d’Oise)
Dimanche 19 juin à 17h, église Notre-Dame des Blancs-Manteaux, Paris.

Des profondeurs, je crie vers toi. Du fond du gouffre, la voix porte et le regard se tourne vers la moindre source de lumière. C’est le cas de la protagoniste de La légende de la femme emmurée, du compositeur letton Ēriks Ešenvalds. Dans Wie ein Kind du danois Per Nørgård, c’est l’enfance et la folie qui sont source de lumière, refuge face à la douleur et à l’enfermement, avec une berceuse sur un texte du poète schizophrène Suisse Wölfli. Le français Philippe Hersant, dans Instants limites, met en musique des textes écrits par des détenus de la centrale de Clairvaux. Enfin, Again, de David Lang, nous rappelle les différents cycles de la vie.